LES VERGERS

Les terres exploitées par la Distillerie du Gorvello couvrent aujourd’hui une surface d’un peu plus de 18 hectares répartis en deux sites distincts. Le premier, Gramené, est contigu au chai, au village du Gorvello sur la commune de Sulniac ; il est occupé par un verger de 5 hectares âgé d’une vingtaine d’année en moyenne ; le second site d’exploitation, le Clos Saint André, se situe quant à lui sur la commune de Marzan. Coteau dominant la Vilaine acquis en 2012, il a fait depuis l’objet d’une campagne de plantation progressive, le verger occupant aujourd’hui une superficie de 8,5 hectares. D’une grande diversité, les variétés de pommes à cidre que nous cultivons sont essentiellement d’origine bretonne. Au nombre d’une douzaine, elles se répartissent en quatre grandes familles : les douces (Douce Coët), les douces amères (Bedan et Douce Moën), les amères (Marie Ménard, Kermerrien, Fréquin Rouge, Cahoua, Martinais et Vilbéry) et les acidulées (Guillevic, Petit Jaune et Fil Jaune). Une palette de saveurs qui nous permet suivant les besoins de composer de judicieux assemblages.

UN PEU D’HISTOIRE

La Distillerie du Gorvello (anciennement Distillerie Gérard le Pocréau) nait en 1984, lorsque Gérard le Pocréau, distillateur ambulant, décide de planter son premier verger. En 1990, épaulé par son épouse, il inaugure non loin du Gorvello au lieu-dit le Château à Theix le tout premier chai. Avec le développement de l’activité, de nouveaux vergers sont plantés en 1992 et 1995 et un point de vente directe voit le jour sur l’exploitation en 1996. En février 2012, la Distillerie Gérard le Pocréau est reprise par Nicolas Poirier, jeune exploitant agricole. Elle prend alors le nom de Distillerie du Gorvello. En septembre de la même année, un nouveau chai est inauguré sur la commune de Sulniac. La conversion du domaine à l’agriculture biologique est décidée.

DÉMARCHE ENVIRONNEMENTALE

La totalité de la surface exploitée par la Distillerie du Gorvello est cultivée selon les principes de l’agriculture biologique. Depuis 2012, tous les traitements faisant appel à la chimie de synthèse ont été arrêtés. Aujourd’hui, les interventions réalisées sur nos vergers visent essentiellement à atteindre deux objectifs : stimuler les défenses naturelles de l’arbre ; prévenir l’apparition des bio-agresseurs plutôt que d’avoir à guérir leurs effets négatifs sur les cultures. Dans le verger, nous faisons appel à de précieux auxiliaires. Afin de favoriser la pollinisation de nos arbres, nous avons recours aux insectes pollinisateurs que sont les abeilles et les bourdons. Avec l’aide d’un apiculteur local, une douzaine de ruches est installée à demeure à l’année au Gorvello. Par ailleurs à l’été 2015, un premier essai d’éco-pâturage a été mené avec succès sur l’une de nos parcelles grâce à l’introduction de moutons Shropshire. Aujourd’hui, notre cheptel se développe, l’objectif final étant que le domaine soit entièrement entretenu par des ovins. Un effort important vise à valoriser l’ensemble des déchets produits par notre exploitation : le marc de pomme issu de la transformation prend ainsi la direction d’une unité de méthanisation pour être transformé en biogaz puis en électricité. Avec le concours de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne un important chantier a été mené pour recycler les effluents liquides (notamment les eaux de lavage des pommes ou des cuves). Récupérés et retraités dans un bassin prévu à cet effet, ils permettent l’irrigation du verger non AOC en période estivale.

Une attention toute particulière a été apportée à la conception de notre nouveau chai afin de minimiser son impact sur l’environnement. Orientée plein nord, la cuverie a été partiellement enterrée, afin d’obtenir naturellement une meilleure régulation de la température. Les sols ont été équipés de collecteurs permettant de récupérer toutes les eaux usées en vue de leur retraitement. Les bardages intérieurs et extérieurs ont été réalisés en peuplier, essence locale. Isolant naturel d’origine volcanique, la pierre ponce a été utilisée pour la maçonnerie des murs intérieurs. Et un poêle à bois (alimenté en partie en bois de taille) permet de chauffer notre point de vente directe en hiver.
Enfin, concernant les consommables, notamment les bouteilles, nous contribuons financièrement chaque année au programme de recyclage Point Vert géré par l’Adelphe. Une démarche écologique active que vous pourrez découvrir lors de vos visites au Gorvello. 

e72b75d9f2
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer/emc2pdc-admin.php
2191e2ef82
871
0
Continuer la visite
Sortir
http://google.fr
1

fdg

AVERTISSEMENT

En continuant votre navigation sur notre site Internet, vous confirmez avoir l’âge minimum légal requis dans votre pays de résidence pour consulter les contenus relatifs à la consommation et la promotion d’alcool.

L’abus d’alcool est dangereux à la santé. A consommer avec modération.

Continuer la visite Sortir